Rack de stockage

Portes et portails

Ascenseurs

Nous réalisons les contrôles suivant l'arrêté du 1er Mars 2004 et sa déclinaison dans le code du travail.

Liste des équipements concernés :

Sont concernés les équipements listé dans l'article 2 de l'arrêté du 1er mars 2004 :

a) Les appareils de levage définis ci-après et leurs supports :

machines, y compris celles mues par la force humaine employée directement, et leurs équipements, conduits par un ou des opérateurs qui agissent sur les mouvements au moyen d’organes de service dont ils conservent le contrôle, dont au moins une des fonctions est de déplacer une charge constituée par des marchandises ou matériels et, le cas échéant, par une ou des personnes, avec changement de niveau significatif de cette charge pendant son déplacement, la charge n’étant pas liée de façon permanente à l’appareil. N’est pas considéré comme significatif un changement de niveau correspondant à ce qui est juste nécessaire pour déplacer la charge en la décollant du sol et n’est pas susceptible d’engendrer de risques en cas de défaillance du support de charge.

b) Les accessoires de levage répondant à la définition suivante :

équipements non incorporés à une machine, à un tracteur ou à un autre matériel et placés entre la machine, le tracteur ou tout autre matériel et la charge, tels qu’élingue, palonnier, pince auto-serrante, aimant, ventouse, clé de levage.

Mise en service :

Ce contrôle se réalise avant la mise en production de votre moyens suite à un nouvel équipement où à la suite d'une modification importante de l'équipement.

2 essais en charges sont à réaliser, essai dit "statique" et essai dit "dynamique". Les charges utilisées pour ces essais doivent être connues et maitrisées, on ne peut se suffire à utiliser une caisse présente dans l'atelier en estimant son poids le jour du contrôle. La maitrise de ses charges se fait par l'utilisation de charges calibrées et ou l'utilisation d'un appareil intermédiaire de type "Peson" étalonné.

Nous vous accompagnons sur ces contrôles avec ou sans mise à dispositions des charges.

Visite Générale Périodique :

Ce contrôle se réalise suivant une périodicité définie en fonction de l'équipement et de son utilisation. tout comme la mise en service se contrôle se fait avec un essai de mise en charge de l'équipement. De la même manière l'essai doit être réalisé avec une charge maitrisée et non avec uniquement le chargement d'un godet et la mention "charge normale d'utilisation".

Nous vous accompagnons sur ces contrôles avec ou sans mise à dispositions des charges.

Définitions :

Machine : On appelle machine au regard des directives européennes (2006/42/CE), tout ensemble équipé ou destiné à être équipé d'un système d'entraînement autre que la force humaine ou animale appliquée directement, composé de pièces ou d'organes liés entre eux dont au moins un est mobile et qui sont réunis de façon solidaire en vue d'une application définie.

V.G.P : Visite générale Périodique, il s'agit d'une visite obligatoire par une personne formée dont la périodicité est défini dans le code du travail. Les équipements concernés sont les presses de travail à froids des métaux, les engins de chantiers.

Conformité : c'est le fait de répondre aux différents points de la directive européenne,

Visite Générale Périodique :

Nous réalisons des contrôles conformément au code du travail article R4323-23

Contrôle périodique tous les 3 mois

Les équipements concernées sont : Les machines particulières dont le chargement ou le déchargement est effectué manuellement en phase de production

  • Presse mécanique et presse hydraulique pour le travail à froid des métaux
  • Presse à vis
  • Presse à mouler par injection ou compression des matières plastiques ou du caoutchouc
  • Presse à mouler les métaux
  • Massicot pour la découpe du papier, du carton, du bois ou des matières plastiques en feuille
  • Presse à façonner les cuirs, peaux, papiers, cartons ou matières plastiques en feuille au moyen d'un emporte-pièce
  • Presse à platine telle que presse à dorer, à gaufrer, à découper
  • Machine à cylindres pour l'industrie du caoutchouc
  • Presse à balles
  • Compacteur à déchets
  • Système de compactage des véhicules de collecte d'ordures ou de déchets

Contrôle périodique tous les 12 mois

Les équipements concernées sont :

  • Centrifugeuse
  • Machine mobile d'extraction, de terrassement, d'excavation ou de forage du sol à conducteur porté et machine à battre les palplanches
  • Motohoues, motoculteurs sur lesquels peuvent être montés des outils de travail du sol rotatifs
  • Arbres à cardans de transmission de puissance, amovibles entre une machine automotrice ou un tracteur et une machine réceptrice et dispositifs de protection desdits arbres à cardan

Conformité :

La loi n'impose pas de contrôle de conformité sur la réception d'une machine répondant à la directive européenne 2006/42/CE (autre que machine soumise à examen CE de type) et faisant l'objet d'un marquage CE conforme. C'est le fabricant qui fait une évaluation de la conformité tout au long de son projet, de la phase étude à la phase de mise en service et qui appose le marquage CE. En France il y a cependant eu une obligation de mise en conformité minimale des équipements de production défini par le Décret 93-40 concernant tout équipements mis en service avant le 1er janvier 1993. Cette obligation est valables depuis le 1er janvier 1997.

Nous pouvons vous accompagner à plusieurs moment de la vie de votre projet, que vous soyez le fabricant ou l'utilisateur final ou consultant.

  • Analyse des risques (que ce soit pour vous aider à l'établir, ou à la valider)
  • Note de calcul Sistema (validation de la catégorie des circuits de commandes dédiés à la sécurité)
  • Validation sur vue 3D en phase études
  • Contrôle de conformité (chez le fabricant ou sur le lieu d'utilisation)
  • Levée de réserves